Le chant des roues

L_amour rattrape toujours son homme, fut-il à bicyclette - copie.jpg

Samedi 6 novembre 20h30

Diaporama : 1h40​

Claude Marthaler

En  mars 1994, Claude Marthaler quitte la Suisse à vélo dans le but de rejoindre le Japon deux années plus tard.  Il fait partie des premiers Européens à traverser seul l’ex-URSS qui vient à peine de s’ouvrir au tourisme individuel, avant de gagner les hauts plateaux tibétains qu’il sillonne longuement.  Au chant des roues de son vélo, il se laisse gagner par l’ivresse de l’aventure et, en 1997, s’envole du Japon pour l’Alaska.

Il pédale jusqu’à l’océan Arctique et repart vers le Sud par les Montagnes Rocheuses et la cordillère des Andes, atteignant Ushuaïa en mars 1999. Puis, il prend l’avion pour Le Cap d’où il remonte toute l’Afrique, traversant le Congo démocratique en pleine guerre et le désert du Sahara par la Mauritanie.  Il boucle finalement son tour du monde en juin 2001, au terme de sept années, ayant parcouru 122'000 km et visité 60 pays.

https://claudemarthaler.ch

 

" La planète est si belle et fragile dans l'oeil d'un vélo, la mémoire si poreuse, l'appareil photo et la langue si imparfaits, que je tremble à l'idée de trahir le monde dans sa diversité et son essence même. Les quelques 600 images de mon diaporama révèlent donc avant tout mes émotions d'une longue errance à travers l'Europe, l'Asie, les Amériques et l'Afrique. Car en voyage, les émotions pèsent plus que mon yak de 80 kg. C'est avec lenteur, érodant la lourdeur de l'exotisme et des idéologies, franchissant les frontières que j'ai mesuré le pouls de la planète comme un sysmographe sensuel. Mais au retour, que reste-t-il d'un tel voyage ? Des amitiés et des amours, des fragments de  route en forme d ́'histoires à dormir debout, à pédaler comme un fou, des histoires humaines, tristes ou drôles, singulières. "

 
Place Tiananmen, Pékin, 1999.jpg